Vierzon, la frontalière

Comme dans la chanson, on sera bien inspiré d’aller voir Vierzon avant Vesoul. Aux confins de la Champagne berrichonne et de la Sologne, Vierzon, entourée d’une grande forêt domaniale et traversée de plusieurs cours d’eau, offre un environnement privilégié. Carrefour ferroviaire et routier, elle permet aussi de rayonner sur toute une région et bien au-delà.

Une indus­trie robuste

Les acti­vi­tés indus­trielles, surtout repré­sen­tées par la métal­lur­gie, le caou­tchouc-plas­tique et la fabri­ca­tion de machines, ont résisté à un contexte diffi­cile. Pour preuve, elles emploient toujours 30 % des sala­riés du secteur privé. Les secteurs non marchand, de l’ac­tion sociale et de la santé se distinguent égale­ment, dans ce bassin de vie d’en­vi­ron 60 000 habi­tants.

Le chiffre à rete­nir

Près de 1 000 jeunes suivent une forma­tion profes­sion­nelle initiale à Vier­zon, dont un quart étudie la méca­nique et le travail des métaux.

Une offre médi­cale variée

Le centre hospi­ta­lier de Vier­zon, doté d’un IRM, est orga­nisé en dix services dont la chirur­gie, la gyné­co­lo­gie obsté­trique, la méde­cine physique de réadap­ta­tion ou encore la géria­trie, qui propose un établis­se­ment d’hé­ber­ge­ment pour personnes âgées dépen­dantes (Ehpad). La ville a par ailleurs décidé de lancer la créa­tion d’un Centre de santé dont la mise en service est prévue pour 2018. A Vier­zon est égale­ment implan­tée une clinique psychia­trique qui accueille des patients en hôpi­tal de jour ou en hospi­ta­li­sa­tion complète.

La convi­via­lité du cadre de vie

Pas moins de cinq marchés hebdo­ma­daires rythment le quoti­dien des habi­tants, ce qui confère à la ville son carac­tère convi­vial. On y trou­vera nombre de spécia­li­tés berri­chonnes mais aussi les bons produits de la Sologne toute proche. Les familles ont le choix entre trois groupes scolaires (mater­nelles et écoles élémen­taires), et une crèche multi-accueil est égale­ment à leur dispo­si­tion. Sans comp­ter les trois centres de loisir desti­nés aux plus petits comme aux ados.

Le saviez-vous ?

Vier­zon est citée à plusieurs reprises dans le célèbre roman « Le Grand Meaulnes » d’Alain Four­nier.

Des loisirs et infra­struc­tures pour les curieux et amateurs de musique

Dotée d’un théâtre muni­ci­pal, d’un conser­va­toire, d’une média­thèque ainsi que d’un musée de l’His­toire indus­trielle, la ville de Vier­zon a de quoi satis­faire les plus curieux. Chaque année, le festi­val des Esti­vales du canal propose de nombreux concerts et projec­tions en plein air. A noter égale­ment : un studio de répé­ti­tion et d’en­re­gis­tre­ment qui, avec son équipe péda­go­gique, encou­rage et accom­pagne les futurs talents. Mais rien n’em­pêche ces derniers d’in­ves­tir aussi la piscine et les 48 équi­pe­ments spor­tifs de la ville dont profitent 70 asso­cia­tions.

Pour aller plus loin : Mono­gra­phie terri­to­riale du Bassin de vie de Vier­zon (PDF – 4 pages – 870 ko)

Sources : Rentrée 2016 Recto­rat acadé­mie Orléans Tours, DRAAF, Conseil Régio­nal CVdL. *« Zoom ensei­gne­ment supé­rieur » : Péri­mètre : Diplômes des univer­si­tés, CPGE (hors forma­tions agri­coles) ; Source : Univer­sité d’Or­léans, Univer­sité François-Rabe­lais de Tours, Recto­rat Orléans – Tours – Trai­te­ment ORES ; Inscrip­tions prin­ci­pales, hors double inscrip­tion Licence/CPGE / **Y compris contrats de profes­sion­na­li­sa­tion