Vendôme la galante

Sous-préfecture du Loir-et-Cher et troisième grande ville du département, Vendôme offre un cadre de vie remarquable à 45 minutes seulement de Paris. Ville-jardin à mi-chemin de la Beauce et du Perche, elle est à l’image d’une région au patrimoine riche et à l’atmosphère romantique, dans laquelle Ronsard trempa sa plume.

Un marché de l’em­ploi et une popu­la­tion stables

Si l’in­dus­trie mobi­lise 40 % des sala­riés dans le bassin de vie de Vendôme, la propor­tion des employeurs de l’agri­cul­ture y est plus impor­tante qu’ailleurs dans la région. Mais le secteur tertiaire marchand, en parti­cu­lier les acti­vi­tés de commerce et répa­ra­tion auto­mo­bile, repré­sente la moitié des établis­se­ments employeurs et emploie la majo­rité des sala­riés. L’em­ploi y résiste mieux qu’au plan dépar­te­men­tal et la popu­la­tion y reste stable entre 2009 et 2014.

Le chiffre à rete­nir

L’em­ploi sala­rié du secteur privé a augmenté d’en­vi­ron 2 % entre 2013 et 2015.

Un centre hospi­ta­lier avec 5 pôles d’ac­ti­vité

Le centre hospi­ta­lier de Vendôme emploie 787 agents et 40 prati­ciens. Ses 591 lits accueillent les patients admis au sein des cinq pôles d’ac­ti­vité : courts séjours, urgences et méde­cine post-urgence à orien­ta­tion cardio­lo­gique et pneu­mo­lo­gique, géria­trie, santé mentale et phar­ma­cie. En 2016, envi­ron 200 000 jour­nées y ont été réali­sées.

Une richesse locale empreinte de roman­tisme

Ville d’art et d’his­toire, Vendôme est parse­mée de monu­ments et de construc­tions datés du XIIe au XVIIIe siècle, qui offrent au quoti­dien des parcours aussi char­mants qu’en­ri­chis­sants, le long du Loir qui la traverse.

Dans ce cadre privi­lé­gié se tiennent trois marchés hebdo­ma­daires, dont un biolo­gique, où les produc­teurs locaux partagent les richesses du terroir, telles que le safran. Un envi­ron­ne­ment précieux pour les adultes comme pour les plus petits, accueillis dans 7 écoles mater­nelles et 8 écoles primaires.

Le saviez-vous ?

Vendôme accueille Ciclic, Agence régio­nale pour le livre, l’image et la culture numé­rique, qui promeut ces acti­vi­tés dans la région mais propose égale­ment au public des ateliers, projec­tions, rencontres avec des réali­sa­teurs…

De la musique au kara­té…

La scène conven­tion­née Hectare et la salle de spec­tacle Le Minau­tore proposent les repré­sen­ta­tions d’ar­tistes renom­més comme la décou­verte de talents émer­gents, dans tous les styles des arts de la scène (théâtre, chan­son française, musiques du monde, jazz…). A La Chapelle, ce sont les œuvres d’ar­tistes en rési­dence que l’on peut décou­vrir et le musée de Vendôme fait la part belle au patri­moine artis­tique, arti­sa­nal ou archéo­lo­gique du Vendô­mois. Côté sport, les habi­tants peuvent profi­ter d’une piscine, d’un stade de foot ou de rugby ou encore d’un complexe des arts martiaux.

Pour aller plus loin : Mono­gra­phie terri­to­riale du Bassin de vie de Vendôme (PDF – 4 pages – 870 ko)

Sources : Rentrée 2016 Recto­rat acadé­mie Orléans Tours, DRAAF, Conseil Régio­nal CVdL. *« Zoom ensei­gne­ment supé­rieur » : Péri­mètre : Diplômes des univer­si­tés, CPGE (hors forma­tions agri­coles) ; Source : Univer­sité d’Or­léans, Univer­sité François-Rabe­lais de Tours, Recto­rat Orléans – Tours – Trai­te­ment ORES ; Inscrip­tions prin­ci­pales, hors double inscrip­tion Licence/CPGE / **Y compris contrats de profes­sion­na­li­sa­tion