Saint-Amand, la familiale

À quarante minutes de Bourges, bordée par le canal de Berry et la forêt de Tronçais, Saint-Amand-Montrond possède tout le charme des villes berrichonnes. Son environnement de qualité, idéal pour une vie familiale sereine, séduira également les plus actifs.

L’im­pri­me­rie, presque une tradi­tion

À Saint-Amand-Montrond, 3e ville du Cher après Bourges et Vier­zon, le secteur tertiaire emploie le plus grand nombre de sala­riés. L’ac­ti­vité agri­cole est égale­ment très marquée, avec 15 % des établis­se­ments employeur, tout comme l’ac­ti­vité indus­trielle locale. Celle-ci présente d’ailleurs une spéci­fi­cité par rapport au reste de la région : le travail du bois, des indus­tries du papier et de l’im­pri­me­rie. Une indus­trie fière­ment repré­sen­tée par l’im­pri­me­rie Bussière, bien connue des biblio­philes !

Le chiffre à rete­nir

Près de 50 % des sala­riés travaillent dans le secteur tertiaire.

Une offre médi­cale variée

Méde­cine géron­to­lo­gique, ophtal­mo­lo­gie, soins pallia­tifs, gyné­co­lo­gie obsté­trique et réédu­ca­tion figurent parmi les soins propo­sés par le centre hospi­ta­lier de Saint-Amand-Montrond. Une offre à laquelle s’ajoutent un centre de cure médi­cale et un établis­se­ment d’hé­ber­ge­ment pour personnes âgées dépen­dantes (Ehpad). La clinique des Grai­ne­tières est, quant à elle, spécia­li­sée dans la chirur­gie diges­tive et viscé­rale, la chirur­gie urolo­gique et la chirur­gie ortho­pé­dique.

Les familles choyées

Dotée de cinq écoles mater­nelles et d’au­tant d’écoles élémen­taires, Saint-Amand-Montrond dispose égale­ment d’une maison de la petite enfance qui propose des crèches et une halte-garde­rie. Pour distraire toute cette petite popu­la­tion, un secteur jeunesse anime des acti­vi­tés extra­s­co­laires. Une aubaine pour les adultes, qui pour­ront profi­ter en toute quié­tude du marché hebdo­ma­daire, de la foire mensuelle et de la foire aux vins. Et pour ceux qui auront besoin de complé­ter leurs emplettes, Bourges n’est qu’à une quaran­taine de kilo­mètres de là.

Le saviez-vous ?

Le trans­port public de Saint-Amand-Montrond est assuré par une navette gratuite pour tous, « Pepita », depuis 2001. Elle dessert 35 points d’ar­rêts situés en centre-ville et en péri­phé­rie.

Culture histo­rique… et physique

À quelques kilo­mètres de Saint-Amand-Montrond, la prome­nade sur les berges du canal de Berry permet d’ad­mi­rer l’ab­baye sister­cienne de Noir­lac. La ville possède égale­ment son lot de trésors : histo­riques – avec la Cité de l’Or qui retrace l’his­toire la bijou­te­rie locale depuis le 19e siècle – et artis­tiques, à travers les six collec­tions perma­nentes du musée Saint-Vic qui racontent l’his­toire régio­nale de l’art, de la préhis­toire à nos jours.
Saint-Amand, plusieurs fois ville étape du Tour de France, compte égale­ment un complexe spor­tif, une quaran­taine de clubs ainsi qu’un centre aqua­lu­dique ouvert toute l’an­née.

Pour aller plus loin : Mono­gra­phie terri­to­riale du Bassin de vie de Saint-Amand-Montrond (PDF – 4 pages – 870 ko)

Sources : Rentrée 2016 Recto­rat acadé­mie Orléans Tours, DRAAF, Conseil Régio­nal CVdL. *« Zoom ensei­gne­ment supé­rieur » : Péri­mètre : Diplômes des univer­si­tés, CPGE (hors forma­tions agri­coles) ; Source : Univer­sité d’Or­léans, Univer­sité François-Rabe­lais de Tours, Recto­rat Orléans – Tours – Trai­te­ment ORES ; Inscrip­tions prin­ci­pales, hors double inscrip­tion Licence/CPGE / **Y compris contrats de profes­sion­na­li­sa­tion