Une région attractive

La région pionnière pour les Maisons de Santé Pluridisciplinaires

Les jeunes médecins plébiscitent l’exercice regroupé et coordonné. En région Centre-Val de Loire nous en avons fait une priorité depuis plus de 10 ans en soutenant les porteurs de projet de MSP dans leurs projets d’investissement. Avec près de 70 MSP qui fonctionnent la région reste véritablement pionnière pour les MSP. Demain le maillage complet du territoire sera achevé avec 125 MSP ou structures d’exercice regroupé.

Bien que ne déte­nant pas une compé­tence en matière de santé, la collec­ti­vité régio­nale s’est saisie de la ques­tion fonda­men­tale de l’ac­cès aux soins : rele­ver les défis posés par la démo­gra­phie médi­cale c’est promou­voir la santé des habi­tants et la cohé­sion sociale de nos terri­toires.
La Région Centre-Val de Loire a choisi de mettre en cohé­rence toutes ses actions et de les ampli­fier.

Ces actions conjuguent :

  • Un enga­ge­ment fort dans la couver­ture terri­to­riale en soins de premier recours avec les Maisons de Santé Pluri­dis­ci­pli­naires :
    • Elles apportent une réponse à la péren­ni­sa­tion d’une présence médi­cale sur l’en­semble du terri­toire
    • Elles permettent de mieux orga­ni­ser et struc­tu­rer l’offre de soins en regrou­pant méde­cins géné­ra­listes, kiné­si­thé­ra­peutes, infir­miers, dentistes et autres profes­sion­nels de santé avec pour ambi­tion de rendre l’exer­cice libé­ral plus attrac­tif en orga­ni­sant de meilleures condi­tions d’exer­cice pour les profes­sion­nels.
  • Un inves­tis­se­ment consé­quent dans le domaine de l’en­sei­gne­ment supé­rieur avec en parti­cu­lier le finan­ce­ment de l’ex­ten­sion de la faculté de méde­cine de Tours et une aide à la réali­sa­tion de stages dans les zones faible­ment dotées.
  • Le déve­lop­pe­ment des forma­tions sani­taires et sociales, avec entre autres l’aug­men­ta­tion du nombre d’in­fir­miers diplô­més de 250 d’ici à 2020 et des étudiants masseurs  kiné­si­thé­ra­peutes de 60 à 90 depuis 2016.
  • La profes­sion­na­li­sa­tion chaque année de 1 000 sala­riés et deman­deurs d’em­ploi sur les métiers liés à la prise en charge de la dépen­dance à domi­cile à travers des forma­tions quali­fiantes (assis­tant de vie, auxi­liaire de vie sociale) ou des forma­tions d’adap­ta­tion à l’em­ploi (géron­to­lo­gie, hygiène, accom­pa­gne­ment de la person­ne…)
  • Des actions ciblées de préven­tion, de promo­tion de la santé et d’édu­ca­tion théra­peu­tique notam­ment en direc­tion des lycéens eu égard à la compé­tence régio­nale sur les lycées.

La région Centre-Val de Loire soutient aussi le déploie­ment des Centres de santé avec des profes­sion­nels sala­riés, des cabi­nets médi­caux et para­mé­di­caux, des pôles de santé pluri­dis­ci­pli­naires satel­lites de MSP.

La Région s’en­gage dans ce sens à recher­cher en lien avec les collec­ti­vi­tés une meilleure orga­ni­sa­tion de l’offre de soins sur un terri­toire donné à travers la mise en réseau et la coor­di­na­tion des acteurs de santé au travers des Contrats locaux de Santé et des Commu­nau­tés Profes­sion­nelles Terri­to­riales de Santé.

80 projets de MSP vali­dés regrou­pant 840 profes­sion­nels de santé dont 261 méde­cins géné­ra­listes.
La densité médi­cale a augmenté dans une quaran­taine de cantons.
La Région Centre-Val de Loire inves­tit 20 M€ pour la créa­tion de MSP sur l’en­semble de son terri­toire.