Châteauroux, la ville dans un écrin de verdure

À la croisée de régions naturelles aux paysages variés, Châteauroux offre un cadre de vie paisible. La cité castelroussine est aussi le cœur dynamique d’une métropole en cours de transformation urbaine et en plein développement économique.


Parc Belle Isle à Château­roux – Crédit : Jean Zucchet

Profil géogra­phique, écono­mique et démo­gra­phique de Château­roux

Préfec­ture du dépar­te­ment de l’Indre, Château­roux est le centre d’une métro­pole de près de 75 000 habi­tants, dont la popu­la­tion a légè­re­ment baissé au cours des dernières années. Une tendance que l’ag­glo­mé­ra­tion compense en confor­tant son déploie­ment écono­mique. Elle conserve des acti­vi­tés indus­trielles diver­si­fiées, qui emploient un quart des sala­riés, tout en œuvrant pour déve­lop­per des secteurs qui répondent aux nouveaux besoins locaux : les services aux entre­prises et aux parti­cu­liers, le commerce, les trans­ports et la logis­tique.

Un parc d’ac­ti­vi­tés écono­miques en plein essor

À l’est de la ville, le nouveau parc d’ac­ti­vi­tés écono­miques d’Ozans, qui regroupe des acti­vi­tés tertiaires, logis­tiques, indus­trielles et tech­no­lo­giques, attein­dra 500 ha à terme.

Le secteur de la santé à Château­roux

Le centre hospi­ta­lier de Château­roux (asso­cié aux hôpi­taux de Chatillon-sur-Indre et de Buzançais), tota­le­ment rénové en 2010 avec 755 lits et places, emploie près de 1 500 personnes. La clinique Saint-François (124 lits et places) compte 180 personnes, dont plus de 40 méde­cins spécia­listes.

En ville, 88 méde­cins géné­ra­listes sont recen­sés dans le bassin de vie de Château­roux. Une maison de santé pluri­dis­ci­pli­naire a ouvert en septembre 2017. Une seconde, de 400 m2, est prévue dans le quar­tier « 100 000 chemises » en construc­tion.

Vivre à Château­roux

À 2 heures de Paris, la cité castel­rous­sine se situe au cœur d’un vaste jardin natu­rel (parcs, étangs, rivières, forêt) et est traver­sée par une coulée verte, qui invite à se prome­ner au fil de l’eau. Château­roux saura aussi vous surprendre par son ambi­tieux programme de réno­va­tion pour trans­for­mer son centre-ville et réha­bi­li­ter d’an­ciennes usines avec des équi­pe­ments contem­po­rains. À l’image de l’Éco­cam­pus Balsan, un pôle univer­si­taire qui fédère dix établis­se­ments d’en­sei­gne­ment supé­rieur.

Un cité du numé­rique en construc­tion

Château­roux dispo­sera en 2019 d’une cité du numé­rique de plus de 2 500 m2, compre­nant un accé­lé­ra­teur de start-up, un audi­to­rium et un Tech Lab pour la recherche et le déve­lop­pe­ment.

Culture et loisirs

De ses 1 000 ans d’His­toire, Château­roux a conservé un patri­moine varié : le château Raoul, le couvent des Corde­liers, des églises, des hôtels parti­cu­liers… Certains ont été recon­ver­tis en conser­va­toire, audi­to­rium, musée ou gale­rie d’ex­po­si­tions d’art contem­po­rain. En complé­ment, la métro­pole se dote d’in­fra­struc­tures modernes, comme L’Équi­noxe, qui abrite une scène natio­nale et une média­thèque, et le MACH 36, un zénith qui peut accueillir jusqu’à 5 000 personnes. Un centre aqua­tique (Balsan’éo) est en projet pour 2019.

Pour aller plus loin : Mono­gra­phie terri­to­riale du Bassin de vie de Chateau­roux (PDF – 4 pages – 854 ko)

Sources : Rentrée 2016 Recto­rat acadé­mie Orléans Tours, DRAAF, Conseil Régio­nal CVdL. *« Zoom ensei­gne­ment supé­rieur » : Péri­mètre : Diplômes des univer­si­tés, CPGE (hors forma­tions agri­coles) ; Source : Univer­sité d’Or­léans, Univer­sité François-Rabe­lais de Tours, Recto­rat Orléans – Tours – Trai­te­ment ORES ; Inscrip­tions prin­ci­pales, hors double inscrip­tion Licence/CPGE / **Y compris contrats de profes­sion­na­li­sa­tion ** : Les effec­tifs totaux sont infé­rieurs à 20, il faut donc les inter­pré­ter avec précau­tion.