Blois, la ville royale

Entre Orléans et Tours, Blois capitalise sur son paysage culturel historique et son environnement naturel pour offrir une vie douce et de qualité. La ville insuffle aussi son dynamisme dans le développement des filières du territoire, dont la santé.


Aile Louis XII au Château Royal de Blois – Crédit : Daniel Lépis­sier

Le marché de l’em­ploi local en nette progres­sion

Première ville du dépar­te­ment Loir-et-Cher et 4e de la région Centre en nombre d’ha­bi­tants, Blois s’af­firme par son dyna­misme démo­gra­phique et écono­mique, avec une progres­sion des actifs en emploi. Les acti­vi­tés admi­nis­tra­tives et commer­ciales prédo­minent, d’où une forte repré­sen­ta­tion des profes­sions inter­mé­diaires. Autre spéci­fi­cité locale : la percée d’ac­ti­vi­tés infor­ma­tiques et à forte valeur ajou­tée (auto­mo­bile, phar­ma­cie-cosmé­to­lo­gie et agro-alimen­taire).

Le chiffre à rete­nir

+3 % d’ha­bi­tants dans le bassin de vie de Blois entre 2009 et 2014, soit le double de la crois­sance de la popu­la­tion dans la région.

Le secteur de la santé en constante évolu­tion

Premier employeur du dépar­te­ment avec 2 700 sala­riés, le centre hospi­ta­lier de Blois est en cours de réno­va­tion. Pour faci­li­ter le recru­te­ment de méde­cins, la Ville soutient l’ac­cueil d’in­ternes à l’hô­pi­tal et la créa­tion de maisons de santé pluri­dis­ci­pli­naires. En septembre 2017, un centre de santé a ouvert dans le quar­tier Chavy réunis­sant une infir­mière et cinq méde­cins maîtres de stage. Trois établis­se­ments privés modernes se trouvent à La chaus­sée-Saint-Victor : une poly­cli­nique, la Mosaïque Santé et le Centre médi­cal Théraé.

Une ville dyna­mique inté­grée à un décor natu­rel de charme

A 1h30 de Paris, Blois allie les paysages natu­rels clas­sés du Val de Loire à la qualité de vie d’une métro­pole à taille humaine. Autour du centre histo­rique, qui concentre un patri­moine archi­tec­tu­ral excep­tion­nel et des jardins surplom­bant la Loire et les toits de la ville, Blois réamé­nage et redy­na­mise plusieurs quar­tiers.

La forma­tion est en fort déve­lop­pe­ment. Chaque année, Blois accueille 4 000 étudiants dans ses diverses écoles d’en­sei­gne­ment supé­rieur et son antenne univer­si­taire.

Le saviez-vous ?

Blois compte quelques succès commer­ciaux : les tablettes de choco­lat Poulain, le système d’injec­tion HDI de Delphi, les sham­poings Herbal Essences et les produits cosmé­to­lo­giques Sisley.

Un patri­moine cultu­rel riche

Lieu de rési­dence royale pendant près d’un siècle, Blois conserve de cette époque un impor­tant patri­moine cultu­rel qu’elle a su mettre en valeur pour déve­lop­per le tourisme. Ses nombreux édifices remarquables, notam­ment le Château royal, accueillent aujourd’­hui divers musées d’art et d’his­toire, dont une Maison de la magie unique et des expo­si­tions. À Blois, vous assis­te­rez aussi à des événe­ments artis­tiques et musi­caux contem­po­rains et à des rendez-vous spor­tifs natio­naux (athlé­tisme et escrime) et inter­na­tio­naux (tennis).

Pour aller plus loin : Mono­gra­phie terri­to­riale du Bassin de vie de Blois (PDF – 4 pages – 870 ko)

Sources : Rentrée 2016 Recto­rat acadé­mie Orléans Tours, DRAAF, Conseil Régio­nal CVdL. *« Zoom ensei­gne­ment supé­rieur » : Péri­mètre : Diplômes des univer­si­tés, CPGE (hors forma­tions agri­coles) ; Source : Univer­sité d’Or­léans, Univer­sité François-Rabe­lais de Tours, Recto­rat Orléans – Tours – Trai­te­ment ORES ; Inscrip­tions prin­ci­pales, hors double inscrip­tion Licence/CPGE / **Y compris contrats de profes­sion­na­li­sa­tion